Rencontres avec Suzanne Spiler

J'avais 10 ans le 26 mars 1943
Suzanne Spiler, enfant juive cachée en France pendant le 2ème guerre mondiale

Rencontres avec Suzanne Spiler, enfant juive cachée pendant la guerre.Madame Spiler viendra à St Jean du Gard rencontrer des collégiens de la région le 27 mars 2019. Projet en collaboration avec l’atelier mémoire du collège Jean Racine à Alès. Le livre « J’avais dix ans le 26 mars 1943 » servira à la préparation de cette rencontre dans les classes. Elle fera une deuxième rencontre pour tout public le 6 avril 2019.

Casse croûte philo -Elisée Reclus

Élisée Reclus, de son nom complet Jacques Élisée Reclus, est né à Sainte-Foy-la-Grande en France le 15 mars 1830, il est décédé à Torhout en Belgique le 4 juillet 1905.
C’est un géographe libertaire et militant anarchiste français. Communard, théoricien anarchiste, il fut un pédagogue et un écrivain prolifique.

Casse-croûte philo
Casse-croûte philo

Elisée Reclus est présenté par Michel Hayotte.
Michel Hayotte a exercé différents métiers dans le secteur de l’énergie et animé un syndicat SUD, il vit entre Montpellier et Saint Jean du Gard,.
Il s’intéresse au rapport de l’homme à la nature, à l’histoire, à la critique sociale et à la littérature…
La présentation sera suivie d’un repas partagé.

Duo Azarak

En soutien aux familles de réfugiés, le duo Azarak propose un concert le samedi 3 novembre à la maison Abraham Mazel. le concert sera suivi d’un repas partagé.

concert Duo Azarak
concert Duo Azarak

Le Duo Azarak est né en Inde en 2002, de la rencontre entre Sukanta Bose, chanteuse traditionnelle du Bengale, et Alexandre Jurain, musicien français venu étudier la musique classique hindou et l’Esraj, un instrument à cordes frottées à la sonorité poignante et la tessiture émotionnelle étonnante. Leur répertoire se situe à la croisée des musiques indienne, celtique, traditionnelle et contemporaine. Azarak est le nom du fleuve imaginaire aux abords duquel le duo nous invite au voyage. Un pays que l’on découvrira à travers les chants, en langue azarakienne, des peuples qui habitent ses rives et qui s’épanouissent dans la vibrante liberté de la nature, auprès des rivières et du feu, sous les arbres et le vent…

 

Rencontre avec 2 réfugiés de Cisjordanie samedi 22 septembre à 17h suivi d’un repas partagé

Réfugiés sous l’occupation :

Réfugiés sous l'occupation
Un vieux palestinien montre la clef de sa maison qui lui a été volée

Mohammed ABUSROUR est avocat et chercheur pour l’ONG palestinienne Badil (1) et Hamzeh ABDRABBOU est travailleur social à la Bethlehem Arab Society for Rehabilitation (2).Ils vivent respectivement dans le camp de réfugiés de Aida et de Dheisheh à proximité de Bethléem.Après une première visite en France en 2016, il reviennent du 14 au 28 septembre 2018, pour présenter et expliquer la situation des palestiniens réfugiés en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, et aborder la question du retour.

conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
soirée Palestine
conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
Soirée Palestine
conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
soirée Palestine

Photos et documents à l’appui, la conférence porte sur la situation des réfugiés palestiniens sous l’occupation israélienne :
« Réfugiés dans leur propre pays : l’intolérable situation des palestiniens dans les camps en Cisjordanie occupée. ».

conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
soirée Palestine

Cette conférence est proposée dans le cadre de la campagne 2018 « Justice pour la Palestine » qui met en avant la Nakba et l’expulsion massive des palestiniens en 1948 et réaffirme leur droit au retour.

1.www.badil.org

2.http://www.basr.org/en/

Nous terminerons par un repas partagé : amenez quelque chose de bon !

« Stan et Ulysse, l’esprit inventif  » de Benjamin Hennot

 « Stan et Ulysse, l’esprit inventif » de Benjamin Hennot. 2018. 63’

En présence du réalisateur.

Salle Stevenson, 30270 St-Jean du Gard , samedi 20 octobre à 21h

Bruxelles 1940
« Stan & Ulysse , l’esprit inventif » de Benjamin Hennot

Site du film :  www.stanetulysse.com

Extraits de la presse belge :
 « Roboratif! », Imagine
« Stan & Ulysse devrait être présenté aux cours d’histoire
mais aussi de philo et de citoyenneté », La Libre Belgique
« Créatif » et « Onirique », Le Soir
« A l’image de ses protagonistes, Benjamin Hennot fait preuve
d’une belle inventivité », Cinevox
« Témoignages plein de verve, archives précieuses et…
images de western », Le Focus-Vi
« Expérimental presque abstractif »,
« Un mixage sonore hallucinant »,
« Il est fascinant de suivre les pensées du réalisateur
à partir des paroles des deux intervenants. Jamais il ne les bride
mais on peut sentir sa lutte pour les découper, les étendre, les imager.
Bref, en faire du cinéma », Cinergie

Synopsis : Bruxelles 1940. André, 16 ans, rejoint Marcel qui en compte 18. Tous deux s’engagent dans un groupe de Résistance très autonome, le Groupe D du Service Hotton, et se rebaptisent l’un Stan, l’autre Ulysse. En 1942, ils installent un maquis dans la région de Chimay et Couvin. La population les soutient, l’Occupant les craint. Et pour cause : le « sabotage und widerstandgruppe Franckson » multiplie les coups d’éclat. Attaques de locomotives, incendies de dépôts de bois-carburant, hold-up, duels au revolver, embuscades meurtrières, neutralisation de bourgmestres rexistes, coupures du câble Berlin-Paris, fusils et poudres en tous genres…

 

Journées européennes du patrimoine 15 et 16 septembre 2018

Journées européennes du patrimoine
w.e. patrimoine 2018

Journées du patrimoine 2018 : « L’art du partage » samedi 15 et dimanche 16 septembre.

Pour partager les valeurs de résistance, vous êtes invités à la Maison Mazel, maison vivante des résistances.
Nous partagerons aussi le savoir-faire d’André qui utilisera le four à bois pour préparer des pizzas, à déguster ensemble samedi soir !

Samedi et dimanche : visites guidées de la maison du chef camisard, à 11h, 14h30 et 17h30.

20180915-journées du patrimoine-visite de la maison Abraham Mazel par ROBIN (Medium)
Visite de l’exposition « Sport et résistance » par l’atelier mémoire du collège J.Racine d’Alès ( Gilles Roumieux et ses élèves) à 15h et 17h .

présentation de l'exposition les rebelles du sport
20180915-lesjournéesdu patrimoine-exposition les rebelles du sport
présentation de l'exposition les rebelles du sport
Journées du patrimoine-Exposition les rebelles du sport
L'atelier "mémoire", réalisateur de l'exposition.
L’atelier « mémoire », réalisateur de l’exposition.

 

 

 

 

 

 

 

Visite de l’exposition de photos de Dominique Clerc  » Enjoy and the city ».

"Enjoy the city"
Photo de Dominique Clerc
Préparation des pizzas
André Migayron à la préparation des pizzas pour les journées du Patrimoine du samedi 15 septembre

Samedi  : Partage des savoir-faire et des saveurs: cuisson de pizzas dans le four à bois rénové de la maison et dégustation à partir de 19h, Ensuite : Scène ouverte: chansons de résistance.

Participation à prix libre.

Renseignements :0656769690

 

20180915-journéesdupatrimoine-robinaufour4

Journées du Patrimoine 2018
Martine accompagnée de Laurent interprète quelques chansons de résistance
Venir à Saint-Jean du Gard
Venir à Saint-Jean du Gard
Itinéraire de Saint-Jean du Gard à Falguières
Itinéraire de Saint-Jean du Gard à Falguières
De Falguières à la maison Abraham Mazel
De Falguières à la maison Abraham Mazel

sommaire du Poivrier N°65 été 2O18

– Edito ( Alix Gilles )

– Organigramme de l’Association Mazel en 2018

– Rencontres « DécoNNomiques en Cévennes »

– Programme rencontres d’été

– Texte « Saturne » de Georges Brassens

– Loup y es -tu ? Jacques Verseils

– La terre, bien commun par Marc Donneger et Sophie Baltus

– Quand « l’après Notre Dame des Landes » se projette dans le futur par Anna Bednik

– Familles de réfugiés

– L’esprit de résistance par Jean-Claude Guillebaud

– Petit déjeuner  solidaire

– Yoga du rire avec Jacky Canal

-Les journées du patrimoine à Mazel

Bulletin d’adhésion

Sommaire du Poivrier N°64 Printemps 2018

 

Sommaire du Poivrier N°64

– Editorial : la présidence d’Alix

– Compte-rendu de l’AG du 3 février

– Présentations des nouveaux membres du CA

– Annonce des actions et besoins du comité de soutien pour les familles accueillies à St Jean du Gard

– Poème de Rutger Kopland

– Programme des Rencontres du film documentaire

– Annonce de la mise à disposition de la maison Mazel

– Dates pour les visites de la maison Mazel

– Dates de prochains casse-croûtes

– la vérité sur le néo libéralisme par JM Delcourt

Bulletin d’adhésion

 

Assemblée générale du 3 février 2018 – compte rendu

Compte rendu de l’Assemblée Générale du 3 Février 2018

Le quorum de 73 étant atteint (45 présents et 49 procurations) l’assemblée générale débute à 16h20 sous la présidence de Philippe Lafaye de Micheaux.

1/ Lecture du compte-rendu de l’assemblée générale 2017 : 8 abstentions , 86 pour.

 

2/ Rapport moral de la présidente A.Gilles lu par Ph. Lafaye de Micheaux, Madame Gilles étant excusée pour raison de santé.

 

Notre trésorier a refusé catégoriquement que je me matérialise devant vous sous forme d’hologramme. Il faudra donc vous contenter d’une lecture. Et merci au lecteur !

Je regrette énormément de ne pas être avec vous pour ce moment fort et si important. L’Assemblée Générale permet de sentir battre le cœur de l’association et aussi de prendre son pouls. Le mien est bon mais  mes disques vertébraux le sont moins. J’attends un « mieux » pour pouvoir faire le voyage.

Je termine un mandat de 4 ans à la présidence. Quatre années qui ont passé très vite, pleines de rencontres, de découvertes, de réflexions et d’actions. Je pense que le but d’un responsable d’association pourrait être que l’on puisse se passer de lui. J’espère que cette AG et le prochain Conseil d’Administration montreront que j’y ai réussi. Je ne renouvellerai pas ce mandat pour des raisons de santé, la mienne et aussi celle de Jean Marie mais j’assure à celui ou celle qui me remplacera qu’il pourra compter sur moi pour l’accompagner, comme Jacques l’a fait pour moi il y a trois ans.
Continue reading

Thème pour 2018: Résister au temps?

Ce thème sera développé lors des Rencontres du Film documentaire (6,7 et 8 avril 2018),  salle Stevenson à St Jean du Gard) et lors des Rencontres d’été (29 et 30 juin et 1er juillet 2018 , à la Maison Mazel à St- Jean du Gard)

Résister au temps ?

Prendre son temps, gagner du temps, perdre son temps, vivre avec son temps……

Le temps est au cœur de nos vies, il irrigue notre langage.

Temps cyclique ou linéaire,sa perception est inscrite au plus profond de notre manière de voir la vie.

On nous le prend, on l’échange, on le donne, il s’accélère, actant de notre incapacité à le choisir emporté par le torrent de la vie « moderne ». C’est une ressource à utiliser au mieux pour certains, une fiction pour ceux qui pensent que seul le présent existe…

D’une culture à l’autre nos conception divergent, espace de projet et de mémoire pour les occidentaux, « entre moments » pour les orientaux.

Pourtant, le seul temps réel et valable pour tous est le temps biologique.

Le temps de vie d’une cellule est limité. Pas de vie s’il n’y a pas de mort ! Alors,résister au temps en restant jeune ?

Les propositions du Trans humanisme sont-elles réalistes ? légitimes ?


Temps de travail/ temps des loisirs/ temps pour ses proches/travail à temps partiel choisi ou imposé …le temps est il notre ressource ultime ?

Le temps d’une vie d’homme ou le temps de la terre ?

Faut il choisir, c’est la question que pose le rapport de l’écologie à la démocratie : nos besoins peuvent-ils être satisfaits aux dépend des générations a venir ?

Le patrimoine, la conservation : Cette sanctuarisation du passé, ce temps des pierres immobiles, ne se fait-elle pas au détriment de l’avenir ?

L’utilisation des commémorations, la construction de l’histoire, ce temps passé utilisé pour plus ou moins honnêtement agir sur le présent.

La mesure du temps : Les instruments de mesure du temps ont leur histoire et cette histoire nous parle de rapports de pouvoir, de l’usage que nous faisons de notre temps, de ce qu’on nous demande d’en faire.

Clepsydre, calendrier, clocher, montre,  pointeuse, temps réel …comment prendre la mesure de nos vie si nous ne comprenons pas qui les mesure et pourquoi ?

Il y a de nombreuses manière de lire cette interrogation « Résister au temps ?»  et elles nous touchent toutes.

Sommaire Poivrier N°63 automne 2017

Edito (Alix Gilles)

Thème 2018 : Résister au temps ?

A propos du livre « Utopies réalistes » par J.M.Delcourt

Irlande et Brexit par Isabelle Rotolo

Présentation de la collecte pour les travaux de Mazel

A lire et à soutenir : un livre et un combat par Jacques Verseils

Exposition et DVD disponibles à la maison Mazel

De la forêt… 10 ans à Mazel par Véronique Gealageas

« La fabuleuse histoire des Cévennes racontée par ses roches et ses paysages » par Florence Arnaud

Remerciement aux élèves venus présenter les expositions « Construire l’avenir debout » et « Créer, c’est résister, résister c’est créer » par Philippe Lafaye de Micheaux

Les Chevaux du temps, poème de Jules Supervielle

Convocation à l’Assemblée Générale

Bulletin d’adhésion 2018