rencontres d’été: « Résister, désobéir »

201907-rencontres23-Affiche-01

 

 

 

 

 

Résister, désobéir …      public sous barnum (Medium)

« La  vraie question n’est pas de savoir pourquoi les gens se révoltent mais pourquoi ils ne se révoltent pas « écrivait Wilhem Reich il y a un demi-siècle. Cette question est toujours d’actualité.
Comme l’écrit Frédéric Gros dans « Désobéir »:
« Les actes de désobéissance sont plus nombreux et permanents qu’on peut le penser ». Reconnus et médiatisés ( Luther King, Cédric  Hérrou) ou plus discrets dans l’administration, la fonction publique, la médecine, les exemples ne manquent pas. Sans ces actes individuels ou collectifs, ce qui reste de notre démocratie serait encore réduit. « Alors que nous reste-t-il à faire? » Comme le stipule l’appel d’anciens résistants lancé à l’occasion du 60 ème anniversaire du Programme du Conseil de la Résistance:
« Résister, c’est créer, créer, c’est résister. Les verbes « résister, désobéir » sont si proches qu’ils s’imbriquent et même se renforcent l’un l’autre. Désobéir à l’autre, n’est-ce pas donner forme à sa liberté pour obéir à soi-même ? Bien sûr, il faut que ce soi-même existe et ait suffisamment de force et de consistance.Il s’agit  du « soi » « indélégable »:Si je ne le fais pas, personne ne le fera à ma place.

A ce sujet, soulignons le remarquable travail d’investigation que l’historien Patrick Cabanel a réalisé sur les juifs cachés en Cévennes pendant la seconde guerre mondiale: « Nous devions le faire, nous l’avons fait, c’est tout.

Programme sous réserve de changement de dernière heure :

201907-Rencontres-depliant1201907-Rencontres-depliant2

 

 

 

 

 

 

Conférences, débats, exposition, atelier, lecture, musique, stands …

Stands : Librairie Sauramps, Artisans du monde, Vide-grenier artistique durant tout le week-end.

Prix d’entrée libre (à l’appréciation des participants)

L’argent collecté sert à payer les frais de voyage, hébergement et repas de nos invités,  graphiste, musiciens et techniciens, les affiches et programmes, etc..

Renseignements : abrahammazel.eu  – 06 56 76 96 90 a suivre sur Facebook de association A.Mazel.

Avec le soutien de : Alès agglomération, mairie de St Jean du Gard, Conseil départemental du Gard, Boulangerie de Baglion, pâtisserie « Le Petit Bonheur », ESAT La Pradelle, hôtel Les Bellugues, Resto Le Bistrot .

 

P1050682 (Medium)

Noir comme une présence

20190614-Noircomme une présenceLa compagnie Emeranox nous présente le spectacle « Noir comme une présence « .
Isabelle Rotolo évoque la vie d’un mineur d’origine sicilienne dans les profondeurs de la Grand Combe.
voir : lien
Le spectacle sera suivie d’un repas préparé par les 2 familles réfugiées.
Le prix est libre, la recette ira aux 2 familles.

Un co-voiturage est organisé. Rendez-vous sur le parking de la poste de St-Jean du Gard à 17h30.

Casse-croûte Philo – L’humanité de la justice en question- Isabelle Rome

20190518-Casse-croûte philo- Isabelle RomeIsabelle Rome a participé à de nombreuses conférences sur les droits des femmes, comme sur les prisons françaises, le traitement judiciaire des femmes, ou sur les mineurs et la justice.
Elle est intervenue dans divers médias, sur France 2 (sur les conditions des femmes en prison), sur France 5 avec Serge Moati, sur Public Sénat (sur l’hospitalisation sous contrainte), sur Arte  ou encore sur France Culture avec Laure Adler, sur RTL avec Jacques Pradel, sur France-Inter ou Europe 1.
Elle a préfacé deux livres : une biographie de Séverine, journaliste pacifiste et féministe : « Séverine, vie et combats d’une frondeuse » (L’Archipel, 2009) et le roman de Aurore Boyard « L’avocatesse ».
Elle a aussi coordonné la réalisation d’un ouvrage collectif sur Louise Michel. Elle a écrit  « Vous êtes naïve, Madame le juge »,  « Dans une prison de femmes, une juge en immersion » « Plaidoyer pour un droit à l’espoir ».
Elle a publié divers articles dans des revues scientifiques, sur la prise en charge judiciaire des toxicomanes, le juge des libertés et de la détention, ou encore sur les mesures d’hospitalisation sans consentement.
Un lien vers un article de « la semaine juridique :
article de la semaine juridique

De Lutzia Sonorum- Concert a Cappella

Le trio de "de Lutzia Sonorum"
Le trio de « de Lutzia Sonorum »

Concert au profit de l’association Abraham Mazel
Dimanche 30 juin à 18h
« De lutzia sonorum» au temple de Mialet.
 Polyphonies vocales

Voyage « a cappella » autour de musiques anciennes et traditionnelles.

Aurore Delighazarian, Cécilia Simonet et Virginie Ardaen sont trois chanteuses formées aux musiques de tradition orale.

Elles travaillent « a cappella » sur un répertoire de chants monodiques et polyphoniques ainsi que sur des créations. Baignées dans une écoute attentive, avec leurs voix comme outils, elles fabriquent, sculptent et peaufinent l’architecture sonore du trio.

voir lien

Théâtre « La puissance du manque » Raymond Ceuppens

La puissance du manque
La puissance du manque

 

De «La puissance du manque» texte théâtral de Raymond Ceuppens :

L’auteur est un écrivain prolétarien.
Il était ouvrier marinier, et photographe à temps perdus dans un quartier de Bruxelles où se concentrait une pauvreté insondable.
Sa pièce est inspirée directement de cette expérience de plusieurs années, révélatrices d’anecdotes auxquelles il a été mêlé et qui ont déclenché chez lui une profonde et pathétique envie de comprendre et mesurer les fondements complexes de la pauvreté.
Julius, son personnage pivot est convaincu qu’il est impossible de lutter pour son éradication si on ne parvient pas à dire tout ce qu’elle est, tout ce qu’elle entraîne, tout ce qui la provoque. Il se lance donc, jusqu’à négliger sa propre misère, jusqu’à mettre en péril sa propre vie familiale, dans des recherches qui devraient lui permettre de dresser la liste de tous les manques qui caractérisent la pauvreté.
Le manque d’argent est certes le plus apparent, mais il est loin de rendre compte des misères, des drames, des doutes et des révoltes que les pauvres vivent et affrontent.
Julius est ainsi estomaqué par l’énergie que les pauvres parviennent à déployer pour simplement survivre. S’il leur était possible de la mettre ailleurs, elle serait une formidable puissance pour l’humanité.

La pauvreté est un mal, dit Julius. Un mal contagieux. Quand elle intervient, lutter contre elle est d’une difficulté extrême.
Il est impératif qu’on la prévienne… avant qu’il ne soit trop tard.

Débat avec  « Les restos du coeur »,  la « Boutique solidaire » de l’Oustal à Saint-Jean du Gard et  « L’entraide »de Mialet.

20190427-Raymond Ceuppens

 

Rencontres du film documentaire mars 2019

Ouverture des rencontres
Ouverture des rencontres: Anne et Alix
Interview par FR3 de Artem Iurchenko, réalisateur de "Les jours maudits"
Interview par FR3 de Artem Iurchenko, réalisateur de « Les jours maudits »
Interview par FR3 de Marie Pierre Thomas, cheville ouvrière de cett 15e édition.
Interview par FR3 de Marie Pierre Thomas, cheville ouvrière de cette 15e édition.
Entrée à participation libre mais nécessaire avec Arnaud et Marc.
Entrée à participation libre mais nécessaire avec Arnaud et Marc.
Le roi de la paëlla à table
Le roi de la paëlla à table
Karen et Mario, réalisateurs du "Sourire du chat"
Karen et Mario, réalisateurs du « Sourire du chat »
Photographe à qui l'on doit ce reportage photo
Th.Berthou, photographe à qui l’on doit ce reportage photo
Stand de la librairie Sauramps
Stand de la librairie Sauramps
Une partie de l'équipe de préparation
Une partie de l’équipe de préparation
Christian , auteur de la bande de lancement.
Christian , auteur de la bande de lancement.
Portraits de réalisateurs, par Th.Berthou.
Portraits de réalisateurs, par Th.Berthou.
la salle Stevenson.
la salle Stevenson.
F.Sissani, réalisatrice "Tes cheveux démêlés..."présentée par A.Goillon.
F.Sissani, réalisatrice « Tes cheveux démêlés… »présentée par A.Goillon.
Le beau temps a permis de prendre son repas à l'extérieur
Le beau temps a permis de prendre son repas à l’extérieur
Anne Taupin au violon pendant le repas de dimanche soir.
Anne Taupin au violon pendant le repas de dimanche soir.
Sylvie en cuisine .
Sylvie en cuisine .
Service par Colette, Cathy, Sylvie , Jacques, Paul, Claude ...toute une équipe efficace!
Service par Colette, Cathy, Sylvie , Jacques, Paul, Claude …toute une équipe efficace!

201903-affiche filmorig         Ici le programme : programme-film documentaire-mars 2019

 

 

Rencontres avec Suzanne Spiler

Rencontres avec Suzanne Spiler, enfant juive cachée pendant la guerre.Madame Spiler viendra à St Jean du Gard rencontrer des collégiens de la région le 27 mars 2019. Projet en collaboration avec l’Atelier Mémoire du collège Jean Racine à Alès. Le livre « J’avais dix ans le 26 mars 1943 » servira à la préparation de cette rencontre dans les classes. Elle fera une deuxième rencontre pour un public plus âgé le 6 avril 2019.

Ci-dessous : Quelques photos de cette rencontre très émouvante

Conte théâtralisé « Le roi des Fantômes »

Conte théâtralisé et musique tiré du film Satyajit Ray
Conte théâtralisé et musique tiré du film Satyajit Ray

Pour fêter l’an neuf, Anne Taupin vous propose un conte théâtral, une adaptation du film « le roi des fantômes » de Satyajit Ray.
Gupi et Bagha se retrouvent dans la forêt après avoir été bannis par le roi de leur village.
Dans la forêt, ils rencontrent le roi des fantômes qui leur accorde 3 vœux pour les récompenser de leur innocence.

Le spectacle sera suivi d’un goûter.

 

 

La bonne nouvelle pour la famille de Zalina et Vadim

Zalia et Vadim a un petit dej solidaire
Zalia et Vadim a un petit dej solidaire

L’association Abraham Mazel se réjouit de vous communiquer cette très bonne nouvelle :
Nos amis Zalina et Vadim viennent de recevoir de la préfecture du Gard leurs papiers pour un an (renouvelable).
Le collectif migrants de St Jean du Gard les accompagnait depuis 2 ans  et continuera  à les soutenir!
Bon à savoir : ces personnes sans aucune ressource doivent payer 580 euros de timbres fiscaux…

Un grand merci à tous ceux qui les ont soutenus financièrement et ont participé à leur accueil.

Casse croûte philo -Elisée Reclus

Élisée Reclus, de son nom complet Jacques Élisée Reclus, est né à Sainte-Foy-la-Grande en France le 15 mars 1830, il est décédé à Torhout en Belgique le 4 juillet 1905.
C’est un géographe libertaire et militant anarchiste français. Communard, théoricien anarchiste, il fut un pédagogue et un écrivain prolifique.

Casse-croûte philo
Casse-croûte philo

Elisée Reclus est présenté par Michel Hayotte.
Michel Hayotte a exercé différents métiers dans le secteur de l’énergie et animé un syndicat SUD, il vit entre Montpellier et Saint Jean du Gard,.
Il s’intéresse au rapport de l’homme à la nature, à l’histoire, à la critique sociale et à la littérature…
La présentation sera suivie d’un repas partagé.

Duo Azarak

En soutien aux familles de réfugiés, le duo Azarak propose un concert le samedi 3 novembre à la maison Abraham Mazel. le concert sera suivi d’un repas partagé.

concert Duo Azarak
concert Duo Azarak

Le Duo Azarak est né en Inde en 2002, de la rencontre entre Sukanta Bose, chanteuse traditionnelle du Bengale, et Alexandre Jurain, musicien français venu étudier la musique classique hindou et l’Esraj, un instrument à cordes frottées à la sonorité poignante et la tessiture émotionnelle étonnante. Leur répertoire se situe à la croisée des musiques indienne, celtique, traditionnelle et contemporaine. Azarak est le nom du fleuve imaginaire aux abords duquel le duo nous invite au voyage. Un pays que l’on découvrira à travers les chants, en langue azarakienne, des peuples qui habitent ses rives et qui s’épanouissent dans la vibrante liberté de la nature, auprès des rivières et du feu, sous les arbres et le vent…

 

Rencontre avec 2 réfugiés de Cisjordanie samedi 22 septembre à 17h suivi d’un repas partagé

Réfugiés sous l’occupation :

Réfugiés sous l'occupation
Un vieux palestinien montre la clef de sa maison qui lui a été volée

Mohammed ABUSROUR est avocat et chercheur pour l’ONG palestinienne Badil (1) et Hamzeh ABDRABBOU est travailleur social à la Bethlehem Arab Society for Rehabilitation (2).Ils vivent respectivement dans le camp de réfugiés de Aida et de Dheisheh à proximité de Bethléem.Après une première visite en France en 2016, il reviennent du 14 au 28 septembre 2018, pour présenter et expliquer la situation des palestiniens réfugiés en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, et aborder la question du retour.

conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
soirée Palestine
conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
Soirée Palestine
conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
soirée Palestine

Photos et documents à l’appui, la conférence porte sur la situation des réfugiés palestiniens sous l’occupation israélienne :
« Réfugiés dans leur propre pays : l’intolérable situation des palestiniens dans les camps en Cisjordanie occupée. ».

conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
soirée Palestine

Cette conférence est proposée dans le cadre de la campagne 2018 « Justice pour la Palestine » qui met en avant la Nakba et l’expulsion massive des palestiniens en 1948 et réaffirme leur droit au retour.

1.www.badil.org

2.http://www.basr.org/en/

Nous terminerons par un repas partagé : amenez quelque chose de bon !

Sommaire du Poivrier N°67 Printemps 2019

Sommaire

– éditorial de Gilles Roumieux

Rappel  : 6 avril matin : Intervention de  Mme Spiler à St Jean du Gard, Stevenson

– Article sur la Hongrie (Philippe de Micheaux)

–  Yourte : résumé de la situation judiciaire (Philippe  de Micheaux)

– Vive la crise (article Jean Marie Delcourt)

– Appel de fonds ciblé

– Réflexion suite aux Rencontres Mazel (V.Mazer)

– Collectif réfugiés de St Jean du Gard

– programme Rencontres du film organisées par Mazel à St Jean du Gard 22 au 24 mars

– Hommage à Micheline Parizot ( par Jean Colleu )

Annonces :

  • 27 Avril à 20h Puissance du manque (annonce de la lecture théâtralisée et soirée sur la pauvreté)
  • 18 mai casse-croûte avec Isabelle Rome
  • 5 au 7 juillet Rencontres d’été à Mazel : Désobéir, résister

« Stan et Ulysse, l’esprit inventif  » de Benjamin Hennot

 « Stan et Ulysse, l’esprit inventif » de Benjamin Hennot. 2018. 63’

En présence du réalisateur.

Salle Stevenson, 30270 St-Jean du Gard , samedi 20 octobre à 21h

Bruxelles 1940
« Stan & Ulysse , l’esprit inventif » de Benjamin Hennot

Site du film :  www.stanetulysse.com

Extraits de la presse belge :
 « Roboratif! », Imagine
« Stan & Ulysse devrait être présenté aux cours d’histoire
mais aussi de philo et de citoyenneté », La Libre Belgique
« Créatif » et « Onirique », Le Soir
« A l’image de ses protagonistes, Benjamin Hennot fait preuve
d’une belle inventivité », Cinevox
« Témoignages plein de verve, archives précieuses et…
images de western », Le Focus-Vi
« Expérimental presque abstractif »,
« Un mixage sonore hallucinant »,
« Il est fascinant de suivre les pensées du réalisateur
à partir des paroles des deux intervenants. Jamais il ne les bride
mais on peut sentir sa lutte pour les découper, les étendre, les imager.
Bref, en faire du cinéma », Cinergie

Synopsis : Bruxelles 1940. André, 16 ans, rejoint Marcel qui en compte 18. Tous deux s’engagent dans un groupe de Résistance très autonome, le Groupe D du Service Hotton, et se rebaptisent l’un Stan, l’autre Ulysse. En 1942, ils installent un maquis dans la région de Chimay et Couvin. La population les soutient, l’Occupant les craint. Et pour cause : le « sabotage und widerstandgruppe Franckson » multiplie les coups d’éclat. Attaques de locomotives, incendies de dépôts de bois-carburant, hold-up, duels au revolver, embuscades meurtrières, neutralisation de bourgmestres rexistes, coupures du câble Berlin-Paris, fusils et poudres en tous genres…