Rencontres avec Suzanne Spiler

J'avais 10 ans le 26 mars 1943
Suzanne Spiler, enfant juive cachée en France pendant le 2ème guerre mondiale

Rencontres avec Suzanne Spiler, enfant juive cachée pendant la guerre.Madame Spiler viendra à St Jean du Gard rencontrer des collégiens de la région le 27 mars 2019. Projet en collaboration avec l’atelier mémoire du collège Jean Racine à Alès. Le livre « J’avais dix ans le 26 mars 1943 » servira à la préparation de cette rencontre dans les classes. Elle fera une deuxième rencontre pour tout public le 6 avril 2019.

Casse croûte philo -Elisée Reclus

Élisée Reclus, de son nom complet Jacques Élisée Reclus, est né à Sainte-Foy-la-Grande en France le 15 mars 1830, il est décédé à Torhout en Belgique le 4 juillet 1905.
C’est un géographe libertaire et militant anarchiste français. Communard, théoricien anarchiste, il fut un pédagogue et un écrivain prolifique.

Casse-croûte philo
Casse-croûte philo

Elisée Reclus est présenté par Michel Hayotte.
Michel Hayotte a exercé différents métiers dans le secteur de l’énergie et animé un syndicat SUD, il vit entre Montpellier et Saint Jean du Gard,.
Il s’intéresse au rapport de l’homme à la nature, à l’histoire, à la critique sociale et à la littérature…
La présentation sera suivie d’un repas partagé.

Duo Azarak

En soutien aux familles de réfugiés, le duo Azarak propose un concert le samedi 3 novembre à la maison Abraham Mazel. le concert sera suivi d’un repas partagé.

concert Duo Azarak
concert Duo Azarak

Le Duo Azarak est né en Inde en 2002, de la rencontre entre Sukanta Bose, chanteuse traditionnelle du Bengale, et Alexandre Jurain, musicien français venu étudier la musique classique hindou et l’Esraj, un instrument à cordes frottées à la sonorité poignante et la tessiture émotionnelle étonnante. Leur répertoire se situe à la croisée des musiques indienne, celtique, traditionnelle et contemporaine. Azarak est le nom du fleuve imaginaire aux abords duquel le duo nous invite au voyage. Un pays que l’on découvrira à travers les chants, en langue azarakienne, des peuples qui habitent ses rives et qui s’épanouissent dans la vibrante liberté de la nature, auprès des rivières et du feu, sous les arbres et le vent…

 

« Stan et Ulysse, l’esprit inventif  » de Benjamin Hennot

 « Stan et Ulysse, l’esprit inventif » de Benjamin Hennot. 2018. 63’

En présence du réalisateur.

Salle Stevenson, 30270 St-Jean du Gard , samedi 20 octobre à 21h

Bruxelles 1940
« Stan & Ulysse , l’esprit inventif » de Benjamin Hennot

Site du film :  www.stanetulysse.com

Extraits de la presse belge :
 « Roboratif! », Imagine
« Stan & Ulysse devrait être présenté aux cours d’histoire
mais aussi de philo et de citoyenneté », La Libre Belgique
« Créatif » et « Onirique », Le Soir
« A l’image de ses protagonistes, Benjamin Hennot fait preuve
d’une belle inventivité », Cinevox
« Témoignages plein de verve, archives précieuses et…
images de western », Le Focus-Vi
« Expérimental presque abstractif »,
« Un mixage sonore hallucinant »,
« Il est fascinant de suivre les pensées du réalisateur
à partir des paroles des deux intervenants. Jamais il ne les bride
mais on peut sentir sa lutte pour les découper, les étendre, les imager.
Bref, en faire du cinéma », Cinergie

Synopsis : Bruxelles 1940. André, 16 ans, rejoint Marcel qui en compte 18. Tous deux s’engagent dans un groupe de Résistance très autonome, le Groupe D du Service Hotton, et se rebaptisent l’un Stan, l’autre Ulysse. En 1942, ils installent un maquis dans la région de Chimay et Couvin. La population les soutient, l’Occupant les craint. Et pour cause : le « sabotage und widerstandgruppe Franckson » multiplie les coups d’éclat. Attaques de locomotives, incendies de dépôts de bois-carburant, hold-up, duels au revolver, embuscades meurtrières, neutralisation de bourgmestres rexistes, coupures du câble Berlin-Paris, fusils et poudres en tous genres…

 

Rencontre avec 2 réfugiés de Cisjordanie samedi 22 septembre à 17h suivi d’un repas partagé

Réfugiés sous l’occupation :

Réfugiés sous l'occupation
Un vieux palestinien montre la clef de sa maison qui lui a été volée

Mohammed ABUSROUR est avocat et chercheur pour l’ONG palestinienne Badil (1) et Hamzeh ABDRABBOU est travailleur social à la Bethlehem Arab Society for Rehabilitation (2).Ils vivent respectivement dans le camp de réfugiés de Aida et de Dheisheh à proximité de Bethléem.Après une première visite en France en 2016, il reviennent du 14 au 28 septembre 2018, pour présenter et expliquer la situation des palestiniens réfugiés en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, et aborder la question du retour.

conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
soirée Palestine
conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
Soirée Palestine
conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
soirée Palestine

Photos et documents à l’appui, la conférence porte sur la situation des réfugiés palestiniens sous l’occupation israélienne :
« Réfugiés dans leur propre pays : l’intolérable situation des palestiniens dans les camps en Cisjordanie occupée. ».

conférence de Mohammed ABUSROUR et Hamzeh ABDRABBOU
soirée Palestine

Cette conférence est proposée dans le cadre de la campagne 2018 « Justice pour la Palestine » qui met en avant la Nakba et l’expulsion massive des palestiniens en 1948 et réaffirme leur droit au retour.

1.www.badil.org

2.http://www.basr.org/en/

Nous terminerons par un repas partagé : amenez quelque chose de bon !

sommaire du Poivrier N°65 été 2O18

– Edito ( Alix Gilles )

– Organigramme de l’Association Mazel en 2018

– Rencontres « DécoNNomiques en Cévennes »

– Programme rencontres d’été

– Texte « Saturne » de Georges Brassens

– Loup y es -tu ? Jacques Verseils

– La terre, bien commun par Marc Donneger et Sophie Baltus

– Quand « l’après Notre Dame des Landes » se projette dans le futur par Anna Bednik

– Familles de réfugiés

– L’esprit de résistance par Jean-Claude Guillebaud

– Petit déjeuner  solidaire

– Yoga du rire avec Jacky Canal

-Les journées du patrimoine à Mazel

Bulletin d’adhésion