De Lutzia Sonorum- Concert à Cappella

When:
30/06/2019 @ 18:00 – 20:00
2019-06-30T18:00:00+02:00
2019-06-30T20:00:00+02:00
Where:
Temple de Mialet
Mialet 30140

20190630-LutziaSonorum-affiche

Concert au profit de l’association Abraham Mazel
 
Dimanche 30 juin à 18h « De lutzia sonorum» au temple de Mialet.
 
Polyphonies vocales
Voyage « a cappella » autour de musiques anciennes et traditionnelles.

Aurore Delighazarian, Cécilia Simonet et Virginie Ardaen sont trois chanteuses formées aux musiques de tradition orale.
Elles travaillent « a cappella » sur un répertoire de chants monodiques et polyphoniques ainsi que sur des créations. Baignées dans une écoute attentive, avec leurs voix comme outils, elles fabriquent, sculptent et peaufinent l’architecture sonore du trio.

voir lien
 

Aurore Delighazarian :
Issue de famille arménienne, Aurore est bercée dès son plus jeune âge par la musique.
Pendant 10 ans, elle est danseuse dans le groupe folklorique arménien « Araxe et Sassoun » à Marseille.
Son arrivée en Cévennes, il y a 15 ans, l’amène au Centre artistique international Roy Hart où elle explore sa voix en travaillant sur l’improvisation vocale a cappella, le jeu théâtral et la spontanéité. L’écoute de soi et des autres la conduise vers la polyphonie.
Elle découvre les polyphonies traditionnelles avec l’atelier de chant « Les Cigales ». Par ailleurs, elle est férue de chansons françaises et se fait accompagner par un accordéonniste.
Elle anime des ateliers d’éveil musical en crèches et écoles avec l’associaton As’art. Grâce au trio, elle réalise un de ses projets personnels: être en harmonie avec les autres et faire vibrer sa voix comme un instrument.

 

Cécilia Simonet :
Depuis, son plus jeune âge est à l’écoute des sons quels qu’ils soient !
Elle est bercée par le folklore provençal et d’autres styles musicaux au sein d’une famille musicienne et mélomane. Elle chante et pratique différents instruments harpe, flûtes, piano et guitare.
En 2001, elle suit son cursus universitaire de Musicothérapeute à Montpellier au cours duquel elle est sensibilisée à l’ethnomusicologie. Elle découvre différents répertoires de musiques médiévales grâce à la rencontre avec Marcel Pérès et suit des stages au CIRMA à Moissac.
Très vite attirée par la pratique du chant polyphonique A cappella en 2004, elle fait partie de la création de l’ensemble Soli Nitorem, formé et accompagné par les chanteuses de l’ensemble Mora Vocis dont Monique Avril. Elle se forme également auprès de Anne-Marie Deschamps et plus tard Anne Delafosse à l’occasion de stages en petite formation.
En 2005 et ce pendant une dizaine d’années, toujours grâce à des stages avec ses différents ensembles, elle se forme auprès de Daïnouri Choque.
En 2006, rencontre avec Jean-Etienne Langianni (chant corse) et des musiciens espagnols, Pilar Lopez Ballarin et Juan Manuel Rivero Medina. Ces rencontres lui font reprendre contact avec ses racines occitanes.
De 2012 à 2015, elle suit un cursus de chant traditionnel au CRD de Tarbes auprès de Pascal Caumont et valide son Diplôme d’État d’enseignante de chant en musiques traditionnelles (VAE).

Elle est particulièrement intéressée par les liens que l’on peut tisser entre musiques médiévales et musiques traditionnelles. Elle se passionne également sur le rapport qu’ont les êtres humains à la musique.
 
Virginie Ardaen :
Fille d’une couturière créative et d’un musicien, tous deux passionnés. Virginie est une artiste dans l’âme…
Dans de multiples domaines, elle fait, défait, refait, crée, dans le but d’enchanter les personnes qui lui sont proches.
Depuis son enfance la musique est omniprésente dans sa vie et devient un jour, un besoin vital. Elle fait alors un travail vocal autour de la richesse du son, des harmoniques, … et suit parallèlement diverses formations sur des répertoires de chants anciens (XIIe s, …) auprès des enseignants du CIRMA : Marcel Pérès, Antoine Sicot, …

Elle commence à se former, par transmission orale aux chants traditionnels, auprès d’artistes de terrain qui lui sont chèr(e)s. Elle étudie différentes aires culturelles : l’espace Occitan avec Pascal Caumont, la Corse avec de Jean-Etienne Langianni, les Balkans avec le quatuor « les Balkanes », …

L’appel de la musique finit par prendre le dessus : Elle se professionnalise dans le domaine du chant traditionnel. Commence un travail de collectage autour de ce répertoire qui la passionne et fait également un travail de recherche : notamment autour des vallées occitanes : Cévennes/Lozère, Béarn/Bigorre, Val Germanasca (Italie).
Elle éprouve un réel bonheur à la découverte de ces trésors et porte une attention toute particulière à l’interprétation qu’ont ces chanteurs « d’un autre temps ». Elle met un point d’honneur à respecter, dans son apprentissage, la manière de chanter de ces « passeurs de mémoire ».
S’en suit également un travail plus « esthétique », avec des voix « a cappella » comme outils. Immergée dans une écoute attentive, elle modèle, façonne, cisèle, le son afin de pouvoir le restituer au public. Avec pour seule partition son attention sur « l’Autre ».
Pour participer au partage et à la transmission de ce patrimoine immatériel, elle propose des ateliers ou des stages en solo ou avec diverses formations.
Continuer à faire vibrer ces sonorités et ces émotions l’enchantent !