Le métier de reporter de guerre et la géopolitique au Moyen Orient- Cécile Hennion

ATTENTION !
Ceci n’est pas possible à la Maison Mazel !

Aucune description de photo disponible.

Pour les soirées des 23 et 24 octobre, les places sont limitées à 30 (mesures sanitaires).
Il est donc impératif de réserver au 0656769690.

 

20201023-Cecile Hennion
20201023-Cecile Hennion

 

 

 

 

 

 

 

 

 
2020-Cécile Hennion-photo

Cécile Hennion, grand reporter et responsable du service Moyen-Orient au journal Le Monde, a publié Le Fil de nos vies brisées (prix Joseph Kessel 2019) dont les actions et les personnages sont situés dans la ville d’Alep détruite.
 Elle viendra nous parler de son métier de journaliste et de géopolitique dans cette région du monde.

 

livre cecile hennionCe livre dresse le portrait d’une ville, ce qu’elle fut, ce qu’elle ne sera plus jamais, à travers les récits entremêlés de ses habitants, contraints à l’exil par les violences et la guerre. La ville, c’est Alep, la grande cité marchande, riche, cosmopolite de Syrie. Plus précisément c’est son cœur historique que l’on entend battre dans ces pages.
C’était le lieu de vie de milliers de familles. Une ville détruite, cassée, réduite à l’inexistence sauf à la chercher dans la mémoire des vivants. Ce sont leurs voix que ce livre recueille, leurs souvenirs de ce monde disparu, de ses traditions perdues. Les récits d’enfance, des projets d’adolescents et du quotidien s’égrènent dans les ruelles du vieil Alep, se répondent parfois sans jamais être à l’unisson. Cet effet kaléidoscope s’amplifie au moment d’évoquer la révolution, la guerre et la survie selon les moyens de chacun et aboutit ainsi à une reconstitution de la mémoire.