9 septembre : Hommage à Joseph Zobel

Samedi 9 septembre à partir de 18h à la Maison Mazel, hameau de Falguières à 30270 St Jean du Gard :Hommage au poète et écrivain martiniquais Joseph ZOBEL.JosephZobel-2017-nb (2)

Pascale Ben dira des textes extraits de « D’amour et de silence »  et sera accompagnée à l’accordéon par Olivier PHILIPSSON.

Entrée à prix libre.

La soirée continuera avec un repas martiniquais (14 euros tout compris) à réserver au 0466850294 avant le 1er septembre.Places limitées.

Menu :Acras de morue et vermicelles de concombre.

Colombo de poulet et riz

Fromages (d’ici !)

Crème glacée ananas et noix de coco.

Vin compris.

JOSEPH ZOBEL

Cet homme né en Martinique quitte son pays en 1947 et arrive à Paris, seul, laissant au loin sa femme et leurs trois enfants. C’est le début d’un journal qui sera publié sous la forme d’un livre de textes, de poésies, de dessins. Une vie se déroule sous un titre mystérieux :« D’amour et de silence ».

Je rencontre Joseph Zobel lors du vernissage d’une exposition du photographe Richard Bruston en Lozère et Joseph dit à cette occasion quelques-uns de ses poèmes, de mémoire, de sa belle voix sombre et chaleureuse. Plus tard, je l’ai revu, au marché aux puces d’Anduze et chez lui, à plusieurs reprises au fil des ans.

Le projet de mettre en musique certains de ses textes a émergé avec le poème « Sortilège », en particulier. Donner des compositions musicales à des textes, avec d’autres qui seraient lus, d’autres encore à réciter, avec ou sans accompagnement.

J’ai été particulièrement touchée par son rapport à sa première maison, dans les Cévennes, sur la commune de Générargues, à côté d’Anduze et de la Bambouseraie de Prafrance.« OUSTAOU », c’est le nom de ce havre de paix où il viendra s’établir. Et …ce n’est pas tout : il y a là un jardin, et des plantes qui ne demandent qu’à pousser.

Un hommage

Joseph Zobel nous a quittés durant l’été 2006. Nous proposons en septembre 2017, à la Maison Mazel à Falguières (St Jean du Gard), une soirée d’hommage en textes et en chansons tirés de son recueil poétique « D’amour et de silence ».

Joseph Zobel, un cévenol d’adoption qui, comme beaucoup, a rencontré ce pays attachant de la porte des Cévennes, s’y est senti bien et y est resté.

Rien de bien extraordinaire, en somme, mais c’est justement parce qu’il parle de la vie de tous les jours que ce livre est apaisant, et vivifiant aussi. Une puissance se dégage des écrits, un mystère et une profondeur que j’ai envie de faire partager à ceux qui l’ont connu, comme une brise rafraîchissante. Pour ceux qui ne l’ont pas connu, je me réjouis de les guider dans la découverte de cet écrivain.

Les livres de Joseph Zobel m’ont toujours fait chaud au cœur. Cet auteur est connu du grand public par le scénario du film « Rue Cases-nègres », mais il y a une bonne quinzaine d’ouvrages qui méritent qu’on passe un moment entre leurs pages, pour rêver, pour grandir et pour aimer.                                                                                                              Pascale Ben                                                                                                    www.lavoixestlibre.fr

 

La Maison Mazel est située dans un cadre magnifique, à 4km de St Jean du Gard.Elle sera fléchée depuis les feux tricolores à St Jean du Gard.

Coordonnées GPS :Hauts de Falguières 44°07’53-3 ‘’N

                                                                    3°53’’15 -8’E’

Réfugiés en Cévennes

L’association Abraham Mazel organise une soirée sur le thème « Réfugiés en Cévennes », avec Philippe Verseils, coordinateur du réseau ANAIS à Nîmes. Cette soirée d’information et d’échanges est ouverte à tous ceux qui s’interrogent et /ou se sentent concernés par l’accueil des réfugiés. (associations, bénévoles, institutions…) pour savoir ce qui est déjà en cours et recueillir des propositions.
La soirée aura lieu le 6 février à 20h à la salle Stevenson à St Jean du Gard.
Au delà de l’éclairage médiatique fluctuant, l’afflux de réfugiés de toutes sortes aux frontières de l’ Europe, la présence de personnes sans papier ou sans domicile dans notre pays, continue d’interpeller. Des villages, des mairies, des communautés, des individus sont déjà impliqués dans l’accueil en Cévennes. D’autres sont prêts à le faire mais ont besoin d’être informés pour agir efficacement et durablement.
ANAIS est un réseau créé en 2014 qui rassemble une trentaine d’associations nîmoises d’intervention sociale. Ph. Verseils, homme de terrain, est prêt à donner des informations actuelles sur la situation locale..
L’association A.Mazel,  en organisant cette soirée, souhaite faciliter le travail de ceux qui sont engagés dans l’accueil et susciter des initiatives.  Pour faire vivre aujourd’hui l ‘esprit de résistance et la tradition d’accueil des Cévennes.
Renseignements: 04 66 85 33 33
réfugiés Cévennes
Voir le compte rendu

Casse-croûte philo Mazel, vendredi 27 novembre 2015 à 18h à Falguières: quel avenir pour l’agropastoralisme et la ruralité en Cévennes ?

Moutons2avril.2jpg
Quel avenir pour l’agropastoralisme et la ruralité en Cévennes ?

Nous débattrons de ce sujet avec Hubert Pfister, ancien maire de St Martin de Lancuscle et des éleveurs du coin.
Les tous petits élevages cévenols traditionnels sont menacés par la réforme de la politique agricole commune (PAC).
1) Quels sont les risques sociaux, économiques, culturels et environnementaux pour les Cévennes : déprise agricole, nouvel exode rural, friches et incendies, perte de biodiversité., augmentation de résidences secondaires au détriment de l’habitat permanent.
2) Quelles actions pour résister : Faire reconnaître l’agro-sylvo-pastoralisme comme pratique actuelle. Faciliter l’accès au foncier agricole. Soutenir l’habitat permanent de personnes en activité. Nouvelles formes de propriété. Auto-constructions. Actions collectives.
Apportez quelques produits locaux à partager et votre couvert.
Renseignements : 04 66 85 33 33.

C’était hier soir, très intéressant : avec Hubert Pfister, ancien maire de St-Martin de Lancuscle, une  éleveuse de brebis raiole de Soudorgues, un éleveur-maraîcher de Corbès, un habitant de yourte de St Jean du Gard et des membres de « La logeuse » de St Germain de Calberte.

P1030005

Voir l’affiche