Association Abraham Mazel – thème 2017: « Résister à la peur »

Le thème choisi pour l’année 2017 est « Résister à la peur ».

Ce thème sera développé , entre autres, lors des Rencontres du film documentaire (31 mars et 1, 2 avril, salle Stevenson à St Jean du Gard) et lors des Rencontres d’été (30 juin et 1,2 juillet à la Maison Mazel) .

Depuis septembre, nous préparons la programmation des films et recherchons les intervenants, conférenciers, artistes, animateurs d’ateliers… pour l’été.Voici une présentation du thème.S’il vous donne des idées, n’hésitez pas à nous les communiquer !

      La peur semble imprégner nos vies d’Occidentaux pourtant à l’abri des bombardements, des cyclones et de la grande misère.

Les médias la distillent au fil de l’actualité : peur des attentats, peur de perdre son emploi, peur des changements climatiques, peur de l’invasion numérique,de l’afflux des réfugiés, des populismes…

Et puis, il y a les vieilles peurs humaines:peur du manque d’amour, du rejet, du jugement,de l’autre, de l’inconnu, de la mort…

On pourrait encore ajouter la peur des souris et toutes les phobies qui prêtent à sourire mais sont révélatrices de ce qui nous habite.

On le sait pourtant, la peur est mauvaise conseillère.

Nous souhaitons, lors de ces rencontres 2017, identifier quelques unes de ces peurs et déconstruire leur instrumentalisation.

Il semble urgent de distinguer ceux qui « lancent des alertes », qui annoncent des catastrophes pour éviter qu’elles n’arrivent, de ceux qui suscitent les peurs pour en tirer profit, pour asseoir leur pouvoir, pour gagner des électeurs.

Conférences, films, débats, expositions, ateliers seront autant de moyens de résister à la peur.

 

Qu’est-ce qu’on risque ???

En complément, voici un beau texte de Jacques Verseils

Si toutes les Marie du monde…

Elle l’a écrit sur une pierre de la vieille tour. Ou peut-être l’ont-elles  gravé ensemble. « Résister ». Les prisonnières de la Tour d’Aigues- Mortes. Résister à la peur du geôlier. Résister à la peur de dire les deux mots « j’abjure ». Résister à la peur de ne plus revoir les frères et le pays qu’elles aiment tant.

Elles ont jeté aux orties la peur et la honte. Les 343 « salopes » du Manifeste qui ont exposé leurs corps pour en réclamer la liberté. Et toutes les autres pour dénoncer le regard mâle posé sur elles.

Elles n’ont cessé de tourner les mères de la place de mai, plazza de Mayo, défiant les fusils militaires pour réclamer des nouvelles d’un fils, d’un amant, d’un mari. Comme tournent encore les cercles de silence.

« Même pas peur », disent-elles aujourd’hui. Même pas peur du chantage au chômage. Même pas peur de l’Autre, noire, jaune, blanche, nue ou emburkinée. Même pas peur des Babylone climatiques des savants fous, ni de la haine médiatisée sur des tabloïds people.

Elles se sont levées.

Soirée en partenariat avec la librairie Sauramps d’Alès, 25 août 2016

Affiche saint Barthélemy (2)J.P.Chabrol et P.BoisserieJeudi 25 août, Pierre Boisserie présentait à la librairie Sauramps  l’album  « Saint Barthélemy, (tome I)
: Sauveterre » (Éditions des Arènes).  Jean Paul Chabrol,  qui vient de publier son « Abécédaire des Cévennes »(Editions Alcide),  lui a donné la réplique dans un intéressant débat sur la vérité historique et la fiction.

Un partenariat à renouveler entre notre association et la librairie d’Alès.

Rencontres d’été 2016: Murs et espaces nouveaux

Voilà le programme! RENC_CEVENNES_AFFICHE_2016_01
MURS ET ESPACES NOUVEAUX
20es RENCONTRES ABRAHAM MAZEL

1 | 2 | 3 JUILLET 2016
SAINT-JEAN-DU-GARD
SALLE ROBERT-LOUIS STEVENSON
ET MAISON MAZEL au HAMEAU DE FALGUIÈRES

Conférences, expositions, théâtre,  chanson :
autant de moyens d’approcher un thème terriblement actuel, de l’intime du corps au politique, de l’histoire récente à la culture, du monde aux Cévennes.
Chaque conférence est suivie d’un débat et fait l’objet d’un enregistrement sur cd disponible sur place.

VENDREDI 1er juillet –  soirée inaugurale
Salle R.L.Stevenson à St-Jean du Gard
21h00 ı François LECLERC : La société d’enfermement et de surveillance qui s’annonce. François Leclerc est journaliste, chroniqueur de la crise sur le blog de Paul Jorion.http://www.pauljorion.com/blog/

SAMEDI 2 juillet
Maison Mazel, Falguières, St-Jean du Gard
10h00 : Visite de la Maison Mazel : son passé, son présent, son avenir.
11h00 : Guillaume FABUREL : « Les murs idéologiques de la ville métropole ». Guillaume Faburel est enseignant-chercheur à l’Université Lyon 2, auteur entre autres de « La fin des villes », aux éditions « La décroissance ».
12h00 : Vernissage de l’exposition de peintures et dessins d’Isis OLIVIER (à voir tout l’été)

Invitation au vernissage de l'exposition d'Isis Olivier
Invitation au vernissage de l’exposition d’Isis Olivier

et découverte de l’installation de Véronique GEALAGEAS « Les 4 éléments, messagers sans frontières ».
13h00 : Repas (13 euros tout compris)
14h30 :François Py et Claudéric Blanchemain : « Humaniser les prisons françaises, un enjeu pour l’avenir du vouloir vivre ensemble dans notre société ». François Py est membre de l’Observatoire des prisons et fondateurs du groupe local de Nîmes. Claudéric Blanchemain est psychologue à la Maison d’arrêt de Nîmes.
16h00 : Anne Françoise VOLPONI (PASSIM*) : « Le transmigrant, figure renouvelée du passeur de frontières ». A.F.Volponi est chercheure en sociologie compréhensive, coordinatrice de recherche du laboratoire PASSIM*, chercheure associée LAMES/C.N.R.S.-AMU (*PASSIM : Pour l’Action en Sciences Sociales et l’Intégration en Méditerranée).
17h30 : Table ronde: « Le corps des femmes comme espace » avec Marion LAVABRE, ethno-photographe, auteure de « À la rencontre des femmes Afars en Ethiopie », Isabelle JOUVE, journaliste, conseillère départementale en charge de la lutte contre les discriminations et une représentante du CIDFF de Nîmes (Centre d’information sur les droits des femmes et des familles).

Marion Lavabre vient de recevoir un prix pour son livre »A la rencontre des femmes Afars ».Cliquez sur le lien ci-après:

http://www.midilibre.fr/2016/06/10/quissac-la-communaute-de-communes-frappe-fort-pour-son-premier-prix-du-livre,1347111
21h00 : Concert au temple de Mialet : « Les polyphonies Bourlingueuses » : concert a capella de chants du monde.

Affiche concert 2 juil.

Entrée à participation libre au profit de comités locaux de soutien aux migrants.

DIMANCHE 3 juillet
Maison Mazel, Falguières, St-Jean du Gard
10h00
: Visite de la Maison Mazel, son passé, son présent, son avenir;
11h00 : Eckart BIRNSTIEL : « Vivre avec le Mur. Impressions de Berlin, 1968-1986 ». Eckart est professeur d’histoire émérite de l’université Jean Jaurès de Toulouse.
13h00 : Repas (13 euros tout compris)
14h00 : Léon dit « L ’emmurée » de Gaston Couté.
14h30 : Table ronde « Quelques réalisations à l’échelle de notre territoire »: Circuits courts, éco-habitat, accueil de migrants…ici et maintenant.
16h00 : Frank DU VINAGE « Autisme, de la forteresse vide à l’Autistan ». F. Du Vinage, psychologue clinicien et directeur d’un établissement médicosocial, a beaucoup travaillé avec des autistes.
17h30 : « Nos oreilles ont-elles des murs ? ». Table ronde finale avec nos invités et le public.
19h00 : Apéro-tapas cévenols, à prendre assis sur un mur en pierre sèche par exemple.
Ensuite, pour finir en beauté : « Étant donné un mur… » Textes écrits et dits par Marthe OME accompagnée du musicien Christobal LACHAIZE.

À partir du 1er juillet et pour tout l’été :
Les alentours de la maison accueilleront les installations de Véronique Gealageas « 4 éléments, messagers sans frontières ».
Stands : Librairie Sauramps, Artisans du monde.
Prix d’entrée libre (servant à couvrir les frais : déplacements et repas des intervenants, sonorisation,affiches et programmes)

MERCI à tous les bénévoles !
Avec le soutien de : Mairie de St-Jean du Gard, Alès agglomération, Conseil départemental du Gard, Librairie Sauramps, ESAT La Pradelle, Boulangerie De Baglion, Pâtisserie « Le Petit bonheur », Terroir Cévennes.
RENSEIGNEMENTS : Courriel – page FaceBook – Tél. 04 66 85 33 33
Plans d’accès à la Maison Mazel
Programme sous réserve de modification.

 

Casse-croûte philo Mazel, vendredi 27 novembre 2015 à 18h à Falguières: quel avenir pour l’agropastoralisme et la ruralité en Cévennes ?

Moutons2avril.2jpg
Quel avenir pour l’agropastoralisme et la ruralité en Cévennes ?

Nous débattrons de ce sujet avec Hubert Pfister, ancien maire de St Martin de Lancuscle et des éleveurs du coin.
Les tous petits élevages cévenols traditionnels sont menacés par la réforme de la politique agricole commune (PAC).
1) Quels sont les risques sociaux, économiques, culturels et environnementaux pour les Cévennes : déprise agricole, nouvel exode rural, friches et incendies, perte de biodiversité., augmentation de résidences secondaires au détriment de l’habitat permanent.
2) Quelles actions pour résister : Faire reconnaître l’agro-sylvo-pastoralisme comme pratique actuelle. Faciliter l’accès au foncier agricole. Soutenir l’habitat permanent de personnes en activité. Nouvelles formes de propriété. Auto-constructions. Actions collectives.
Apportez quelques produits locaux à partager et votre couvert.
Renseignements : 04 66 85 33 33.

C’était hier soir, très intéressant : avec Hubert Pfister, ancien maire de St-Martin de Lancuscle, une  éleveuse de brebis raiole de Soudorgues, un éleveur-maraîcher de Corbès, un habitant de yourte de St Jean du Gard et des membres de « La logeuse » de St Germain de Calberte.

P1030005

Voir l’affiche